Le projet FlipTruc est né de l’envie de la Team de voir évoluer en quelques coups de crayons le travail de talentueux Artistes. Aussi nous proposons à certain de s’essayer au FlipBook, véritable dessin animé sur papier, qui raconte en 100 dessins une histoire, une tranche de vie, où alors voit se réaliser un lettrage de bout en bout.

Les règles sont simples, nous fournissons à l’Artiste un bloc de papier 75×125 mm cartonné. Le travail doit s’effectuer à l’horizontal car il est de coutume de tenir le FlipBook de la main gauche entre le pouce et l’index. La main droite avec le pouce faisant défiler le bloc de dessin avec rapidité et agilité 🙂

 

©KESADI//NOTORIOUS FLIPTRUC

Ici l’Artiste Kesadi à représenté une quéquette, étant une des 100 images de son FlipTruc, elle n’apparaît qu’une fraction de seconde de cette manière. Avant elle est est à peine formée, après elle prend déjà la forme de l’élément suivant qu’il a décidé de représenter.

©KESADI//NOTORIOUS FLIPTRUC
©KESADI//NOTORIOUS FLIPTRUC

 

Ainsi évolue, dessin après dessin, l’animation qui a pour seule destination, l’imagination débordante de l’Artiste.

Comme ici avec les premières réalisation du projet, KESADI puis CHUFY.

https://videopress.com/v/L3AjxZRO?posterUrl=https%3A%2F%2Fnotoriousbrand.fr%2Fwp-content%2Fuploads%2F2021%2F02%2FKESADI-001-47.jpg&preloadContent=auto

Un bon FlipBook de 100 dessins se doit d’être rythmé, et ne peut développer qu’une poignées d’idées qui seront chacune séquencées en quelques coups de crayon.

L’animation peut être en couleur ou en Noir&Blanc, et il est préférable que l’action se situe sur la droite de la page, la partie gauche étant réservée à la pince qui permet de feuilleter rapidement l’ensemble.

©CHUFY//NOTORIOUS FLIPTRUC

A toutes fins utiles, nous conseillons de numéroter au crayon très léger les pages à l’avance, du côté sans le dessin. Cela permet de s’y retrouver lors de la création, tout comme nous lors de la numérisation du FlipTruc.

A l’instar de la bande dessinées, représenter les dizaines peut s’avérer très utile pour maîtriser la destination de son action. C’est à dire dessiner l’action de l’image numéro 10, celle de l’image numéro 20, 30 , 40 et ainsi de suite. On obtient alors une trame forte de l’évolution du FlipTruc, reste à représenter les images entre chaque dizaine.

Exemple de rapidité de l’animation suivant la distance des actions, par exemple sur un personnage qui avance :

©Andymation

L’original est conservé et manipulé le moins possible afin d’y avoir recours si besoin pour une nouvelle numérisation.

Suivant l’avancée de ce projet qui compte déjà une quinzaine d’Artistes, nous envisageons de sortir une édition limitée de chaque FlipTruc, auto-produits, et présentés en coffret.

Si le FlipTruc pourrait ne s’intéresser qu’aux illustrateurs, dans notre projet il est tout autant interessant de voir évoluer un lettrage, un paysage se métamorphoser, un pixel se multiplier.

 

Vive l’Animation!